Juan Gil Monastrell 2015 Silver Label

En attendant la cinquième génération…

par Guy Bertrand

Par une belle soirée de fin d’été, il y a plusieurs années, Madame ma conjointe et votre serviteur avons eu l’heureuse opportunité de découvrir le fameux Pintxo, restaurant de tapas qui était alors situé sur la rue Roy et qui s’est depuis relocalisé sur Mont-Royal.

La gentille dame qui nous servait nous avait alors suggéré ce Juan Gil Monastrell qui nous avait séduit par son approche veloutée et son fruit éclatant. Nous sommes évidemment devenus des fans, et nous retournons régulièrement à cette généreuse boisson.

LA RÉGION

Un mot sur la région. Le Monastrell nous vient de Jumilla, une appellation située en Murcie, dans le sud-est de l’Espagne. La region est semi-aride avec des pluies annuelles  de l’ordre de 300 mm, soit l’équivalent de ce que nous recevons à Montréal en été, normalement (2018 n’est peut-être pas le meilleur exemple). Chez Juan Gil, les parcelles où on cultive le Monastrell sont situées à enviton 800 m d’altitude sur un sol qui a une forte capacité de rétention d’eau, essentielle dans ces conditions.

CARTE

La famille Gil produit ses vins à Jumilla depuis 1916. Le patron actuel du vignoble, Miguel Gil, nous explique via courriel qu’il a pris la relève de l’entreprise à la suite du décès de son père Juan. « Il est décédé alors que nous (les enfants) étions toujours à l’école. Le vignoble a donc été fermé pendant les années 80-90 jusqu’à ce que nous soyons prêts à prendre la relève. »

À la base, Miguel étudiait en génie aéronautique, mais le jus de raisin a toujours coulé dans ses veines.

« Pendant mes études à Madrid, je revenais au vignoble à chaque semaine pour y travailler avec mon père, se souvient-il. »

Au moment d’assurer la succession, la quatrième génération déménage un peu à l’extérieur de la ville de Jumilla et construit de nouveaux bâtiments au milieu des parcelles de vignes. Avec une toute nouvelle approche, ils reprennent la production en 2005 et le Silver Label devient la marque étendard de la nouvelle exploitation.

UN SUCCÈS!

« Notre intention était de créer un vin qui serait rapidement accessible avec un bel équilibre entre le corps, l’acidité et le fruit, précise le producteur. Nous avons été très heureux avec la réponse du public. Ce vin est maintenant disponible dans 50 pays ! (…) La réponse a aussi été très bonne chez-nous où, il n’y a pas si longtemps, il était très rare de voir des vins du Jumilla se retrouver sur les cartes des restaurants. Maintenant, l’Espagne constitue un de nos plus gros marchés. »

Le Monastrell est un très proche parent du Mourvèdre français. En fait, on ne sait pas trop qui descend de qui dans cette lignée. Miguel Gil se souvient, pour une bonne raison, d’une dégustation à l’aveugle qui avait été organisée avec des vins issus des deux cépages: « Nous avions pris la première position avec nos collègues français du Domaine Tempier. »

Côté bouffe, il nous recommande de déguster ce Silver Label avec une paella, mais pas n’importe laquelle.

« Il faut que ce soit une paella faite comme chez-nous, avec du lapin et des escargots sauvages, qui cuisent dans une poêle chauffée par un feu nourri de sarments de vigne. »

Bon, je reconnais que ce n’est peut-être pas à la portée de tout le monde. Alors n’ayez pas peur d’y associer un plat très relevé. Si ce n’est pas une paella, une jambalaya ferait très bien l’affaire, ou un fromage assez corsé.

UNE FAMILLE EN PLEINE EXPANSION

Depuis qu’elle a redémarré le vignoble, la famille de Juan Gil a progressé de façon phénoménale, faisant l’acquisition de neuf autres propriétés aux quatre coins de l’Espagne. Ils ont aussi un lien très fort avec le Québec qui est leur deuxième plus gros marché mondialement. Gil Family Estates est représentée sur notre territoire par Les Vins Balthazard, qui offrent aussi des bouteilles de ses autres domaines, notamment Atalaya, dans l’appellation Almansa, Can Blau (Montsant), Ateca (Calatayud), Bodegas Shaya (Rueda), et Bodegas Tridente (Castille y León), toutes disponibles en SAQ.

Des projets pour l’avenir? « Nous innovons tout le temps, nous dit Miguel. Nous pensons à de nouvelles opportunités dans différents marchés et nous préparons la cinquième génération qui arrive très rapidement. »

Voilà un beau legs qu’on leur envie!

IMG_0666

Juan Gil Monastrell 2015

Code SAQ : 10758325

Degré d’alcool : 15%

Prix : 22,85$

Je ne prétends pas être un œnologue ou un expert de la chose vinicole. Je suis un amateur, passionné, mais amateur tout de même. Donc, dans cette chronique, je vous présenterai les vins que Madame ma conjointe et moi-même aurons apprécié – toujours dans une brochette de prix qui tourne autour des 20$ et disponibles à la SAQ – avec quelques notes sur les producteurs. Ne cherchez pas de cote d’appréciation. Si le vin est ici, c’est que nous l’avons aimé. Aussi simple que ça!  

Une réflexion sur “Juan Gil Monastrell 2015 Silver Label

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s