Tawse Chardonnay 2015

Un Ontarien avec un brin de Québec

par Guy Bertrand

Moray Tawse est le genre d’homme d’affaires qui accumule les succès. Cofondateur de la Financière First National, une importante firme canadienne de prêts hypothécaires, Monsieur Tawse a développé sa passion pour le vin au tournant du siècle. Après avoir fait l’acquisition de ses premiers hectares de vigne en 2000, il a fondé le vignoble qui porte son nom en 2005, dans la vallée de Niagara.

Maps_Ontario

« Monsieur Tawse est un homme d’affaires très intelligent, très analytique, nous confie Daniel Lafleur, qui est directeur des ventes nationales du vignoble depuis 10 ans. Il avoue que parfois cette approche très cartésienne mène à de vives discussions: Il est plus porté sur les chiffres, il voit plus la marge de profit, ajoute le Québécois, alors que moi je suis plus dans la promotion, le marketing, dans l’intangible. (…) C’est aussi quelqu’un de très passionné. »

Une passion qui l’a amené à faire de nombreux voyages en Bourgogne où il a rencontré le célèbre vinificateur québécois Pascal Marchand.

Celui-ci a d’ailleurs accepté d’aider son nouvel ami ontarien à solidifier les assises de son vignoble en 2006. Marchand est notamment venu conseiller et encadrer Paul Pender, nouvellement engagé par Tawse pour gérer la vinification de ses vins.

L’opération a été payante puisque Tawse a été reconnu comme meilleur producteur canadien de vins à quatre reprises depuis 2010. Sous la direction de Pender, un Ontarien gradué du programme Vignoble et viticulture de Niagara College, le domaine a aussi obtenu ses certifications Ecocert (agriculture biologique) et Demeter (biodynamie).

Équipe
L’équipe de Tawse Winery (de gauche à droite), Moray Tawse (propriétaire), Paul Pender (vinificateur), Rene Van Ede (viticulteur) et Daniel Lafleur (directeur des ventes nationales). Photo: Tawse Winery

« Le travail dans la vigne est mené par une très, très bonne équipe qui s’assure que nous obtenons des raisins d’excellente qualité, précise Daniel Lafleur.  Nous croyons vraiment que notre approche biologique et biodynamique fait une différence dans nos vins. (…) Nous avons aussi un excellent viticulteur (l’Australien Rene Van Ede) qui travaille sous la direction de Paul Pender. »

« Nous nous assurons de faire le maximum à toutes les étapes pour obtenir le meilleur produit possible. »

Pour en revenir au vin que nous vous présentons ici, le Chardonnay Tawse 2015 est un vin d’entrée de gamme du vignoble. Vous ne le trouverez pas sur le site web du producteur pour la bonne raison qu’il n’est accessible qu’aux restaurateurs en Ontario.  Au début, ce vin était produit seulement avec des raisins achetés d’autres producteurs mais élevés selon les spécifications de Tawse. Mais, depuis 2014, des rendements accrus sur les parcelles du vignoble ont permis de réduire l’apport de l’extérieur de 50% et d’ainsi améliorer la qualité du produit.

« Au début, nous produisions ce vin pour percer le marché de la restauration en espérant que les clients le découvriraient et qu’ils seraient ensuite portés à chercher nos produits en LCBO (la SAQ ontarienne) ou à venir nous visiter au domaine, spécifie Lafleur. »

« (L’achat de raisins d’autres producteurs) est la seule façon de pouvoir offrir des vins moins chers. Si on utilisait seulement des raisins de biodynamie, ce serait impossible. »

Madame ma conjointe et moi avons dégusté ce Chardonnay avec des lamelles de dinde au curry, accompagnés d’une salsa mangues et tomates.  Daniel Lafleur qui est aussi sommelier de formation, ne réprouve pas ce choix. « Je peux le voir (cet agencement) mais il faut bien doser le curry. Personnellement, je l’apprécie avec des tomates et de la mozzarella fraîche, avec un poulet sauce aux champignons, ou encore avec des pétoncles accompagnées de la même salsa (mangues et tomates). » Notre homme qui a aussi étudié la nutrition et le marketing à l’Université Laval recommande de le boire bien frais « entre 4 et 8 °C. »

Dans notre fourchette de prix habituelle (15$-25$), le domaine Tawse offre présentement seulement le Chardonnay 2015, mais un Riesling arrivera sur les tablettes de la SAQ à l’automne. En attendant, le vignoble ontarien offre cinq autres produits au Québec.

Sachez aussi que l’amitié entre Moray Tawse et Pascal Marchand a aussi accouché d’une  collaboration en bourgogne. Marchand-Tawse vend une quinzaine de ses nectars chez-nous, mais pour la plupart, il s’agit de bouteilles assez chères.

IMG_0628

Tawse Chardonnay 2015

Code SAQ : 11039736

Degré d’alcool : 13%

Prix : 19,95$

Je ne prétends pas être un œnologue ou un expert de la chose vinicole. Je suis un amateur, passionné, mais amateur tout de même. Donc, dans cette chronique, je vous présenterai les vins que Madame ma conjointe et moi-même aurons apprécié – toujours dans une brochette de prix qui tourne autour des 20$ et disponibles à la SAQ – avec quelques notes sur les producteurs. Ne cherchez pas de cote d’appréciation. Si le vin est ici, c’est que nous l’avons aimé. Aussi simple que ça!  

2 réflexions sur “Tawse Chardonnay 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s