Bleue comme l’azur

L’envoutant charme de Porto et du Douro.

Par Guy Bertrand
Le pays dont je te parle est le mien
Je n'en ai pas d'autre où allumer le feu
et cueillir avec toi le pourpre des matins.

Je n'en ai pas d'autre, mais qu'importe,
Il donne assez, plus qu'il n'en faut pour partager
avec les corbeaux - nous sommes amis.
- Extrait de Matière solaire
de Eugénio de Andrade

Au commencement, elle était deux. Les Romains avaient nommé Cale, la bourgade fondée au sud du Douro d’où partait la traversée pour rejoindre le nord. De l’autre côté, on a ensuite développé une autre colonie que l’on a appelé Portus (je vous laisse deviner pourquoi). Au fil du temps, les deux villes en devenir on donné leur nom à la région dont Henri de Bourgogne a hérité après son mariage à Dona Teresa, soit Portucale (voir l’article précédent). Et cette région est devenue pays au gré de la Reconquista, menée en ces terres par Afonso 1er.

Attention, Porto vous prendra par le cœur et s’insinuera en vous jusqu’aux tripes. Elle ne vous quittera plus jamais. Ici, un joli petit parc, là une église millénaire. Un miradouro bien nommé qui nous offre en cadeau cette magnifique vue de Cale devenue Vila Nova de Gaia, et du Douro qui sépare les deux villes. Et ce bleu des magnifiques Azulejos qui ornent la ville un peu partout, quelquefois de manière grandiose comme à l’intérieur de la gare centrale ou sur les murs de la Capela das Almas (chapelle des âmes).

Porto se savoure tranquillement par de longues marches interrompues par quelques moments de repos sur une de ses nombreuses terrasses. Quelques monuments sont incontournables pour le visiteur non-initié à ses charmes. Mentionnons la Torre dos Clérigos dont les 225 marches vous mèneront à une vue à 360 degrés de la ville, la Sé (cathédrale) dont la construction a débuté au XIIe siècle et la Gare de São Bento, dont il est question un peu plus haut, et dont les azulejos représentent quelques moments marquants de l’histoire portugaise.

La maison de la musique

Je m’en voudrais de ne pas vous glisser un mot sur la Casa da Musica qui a été construite en vue de célébrer le fait que la ville ait été désignée capitale européenne de la culture en 2001. Malheureusement, plusieurs contretemps ont fait que l’ouverture en a été retardée jusqu’en 2004. À l’époque de l’inauguration, on disait de l’amphithéâtre qu’il était doté de la troisième meilleure acoustique sur la planète. Alors, si vous avez l’opportunité d’assister à un concert lors de votre passage, ne la ratez pas. Il n’y en avait malheureusement pas au programme lors de notre visite mais nous avons quand même participé à l’intéressante visite guidée en plus de prendre un délicieux lunch au restaurant de la Casa (ne pas confondre avec le café qui se trouve au rez-de-chaussée).

Puisque vous êtes là, profitez-en pour traverser l’avenue Boavista et aller admirer le spectaculaire monument qui se trouve au centre de ce parc en forme de rotonde. Le lion qui écrase l’aigle au sommet symbolise la résistance des forces britanniques et portugaises contre les armées de Napoléon. Prenez aussi le temps d’admirer les remarquables statues qui ornent l’ensemble, oeuvres d’Alves de Sousa.

Par contre, si quelque chose doit être éliminée de votre liste, j’opterais pour la Librairie Lello. On dit que l’intérieur de la boutique a inspiré JK Rowling, la fameuse auteure de la série Harry Potter. L’intérieur est effectivement magnifique, mais de là à se taper deux files – une pour obtenir le billet d’entrée et une autre pour entrer dans la librairie – où on est entassé comme des sardines… Enfin.

Et l’apéro me dites-vous? Je vois que vos intérêts sont diversifiés. Alors prenons une marche pour aller visiter les terrasses qui longent le Douro sur les quais de la Ribeira. Vous aimeriez une bière artisanale? Dirigez-vous vers le pont Dom Luis et arrêtez chez Cal (56 avenue Vimara Peres) où vous aurez aussi l’occasion de goûter à de succulents tapas. Vous êtes regaillardis? C’est le moment de traverser le pont Dom Luis et d’aller visiter les chais des grandes maisons de Porto à Vila Nova de Gaia.

Vous voulez vous payer une petite gâterie pour le souper? Nous vous recommandons le restaurant de la maison Taylor’s Fladgate (250 rua do Choupelo) qui offre une cuisine et un service impeccable dans une salle à manger vitrée qui donne sur le Douro et Porto. Selon la période de l’année à laquelle vous visiterez, il serait sans doute bon de réserver. Vous pouvez le faire en ligne ici. Si vous vous rendez à pied, vous aurez largement mérité votre dégustation et votre souper. Nous avions eu la chance d’y manger lors des premiers jours du restaurant et c’est avec plaisir que nous y sommes retournés.

Le Douro

Le majestueux Douro, prend sa source dans les montagnes espagnoles de la Sierra de Urbión, où on l’appelle Duero. Il constitue d’ailleurs une frontière naturelle entre les deux pays dans l’extrémité nord-est du Portugal. Nul doute que voudrez l’explorez par bateau et les options pour le faire sont nombreuses. Nous avions choisi de partir du quai de Vila Nova de Gaia et de nous rendre jusqu’à Pinhão. Une longue excursion de près de neuf heures. Si c’était à refaire, notre choix se porterait certainement vers une plus courte croisière. Les points forts de cette journée sur les flots sont le départ de Porto, qui présente de belles opportunités de photos avec la lumière de début de journée; passer les trois écluses, particulièrement la seconde, est aussi une expérience intéressante; et si les beaux paysages ne manquent pas, les plus plaisants se trouvent concentrés entre Peso da Régua et Pinhão.

Or, plusieurs compagnies offrent précisément ce parcours qui vous permettra notamment de passer une des écluses. Une fois celle-ci passée, pensez à regarder derrière. La différence de niveau est vraiment impressionnante! Bref, pour une fraction du prix, vous aurez le meilleur de ce que le Douro a à offrir sur un trajet qui dure environ deux heures. Considérez aussi que neuf heures sur un bateau, ça peut être long par une belle et chaude journée d’été. Les coins d’ombre sont plutôt rares, à moins que vous ne passiez de longs (et ennuyeux) moments sur le pont inférieur.

Si vous prenez donc l’option plus courte et que vous habitez Porto ou Vila Nova de Gaia, choisissez de faire la croisière le samedi. Vous pourrez ainsi profiter de plus de flexibilité pour l’aller-retour en train vers Peso da Régua (à moins que votre croisiériste offre ce transport).

Aparté gourmand

Vous aimez la poutine? Sachez que les gens de Porto ont créé leur version. En tout cas, c’est comme ça que l’un de ses résidents nous l’a expliqué.

Soyons clair, ça tient plus d’un savant mélange de poutine et de hot chicken, sans le poulet. Alors, on a une tranche de pain à la base sur laquelle sera déposée des tranches de jambon, de charcuterie et de bœuf le tout recouvert d’une sauce au fromage et couronné d’un œuf. On appelle ça une francesinha, et c’est étonnamment bon! Dégusté un soir, au Café Avenida (302 Av. da República) de Vila Nova de Gaia.

Retour à Lisbonne

Elle habite une impasse d'Alfama
Et on l'appelle lever du jour,
Les ferronneries qui portent son lit
Sont des mâts de lumière dorée
Et sa couverture aux couleurs d'or
De briller sur Lisbonne
Tout comme une figure de proue
annonçant la caravelle...
- Extrait de Le matin d'Alfama
de David Moutão-Ferreira                                                                                         

Nous voici donc de retour à notre point de départ, au cœur du vieux Lisbonne. La saudade nous envahit un peu puisqu’il faut maintenant compter en heures le temps qui nous sépare de notre retour à Montréal.

Reverrons nous un jour le Portugal? Rirons-nous encore avec ce peuple si sympathique et chaleureux? Pourrons-nous à nouveau admirer ces magnifiques paysages? Marcherons-nous encore dans les rues moyenâgeuses des ses villes et villages?

Qu’en dis-tu ma compagne?

Ô terres du Portugal,  
Ô terres où je suis né,
Pour autant que je les aime,
C'est toi que j'aime le mieux.
- Fernando Pessoa

Une réflexion sur “Bleue comme l’azur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s