Découvrir le Japon avec aisance

Guy Bertrand

Aaah, le Japon! Fascinant pays de contrastes qui oppose mysticisme asiatique au gigantisme occidental, la densité effrayante des villes aux paysages envoutants de ses campagnes, la poésie et le calme au clinquant le plus absurde.

Le Japon restera avec vous pour toujours. Encore faut-il savoir bien le dompter. Voici quelques clefs pour vous aider à réussir votre voyage.

L’ARRIVÉE

Si la chose est possible, pour une arrivée à Tokyo, favorisez l’aéroport de Haneda plutôt que Narita. Vous sauverez ainsi de 30 à 45 minutes pour rejoindre le centre-ville, ce qui est loin d’être négligeable lorsque vous venez de passer 15 heures dans un avion.

Après avoir récupéré vos bagages, dirigez-vous vers la ligne de métro Keikyu-Kuko. Avant de passer la guérite, procurez vous une IC Card (Pasmo) qui est un peu l’équivalent de notre Opus, avec la différence que vous pouvez l’utiliser sur tout le territoire. Elle coûte 2 000 Yens (dépôt de 500 + 1 500 de titres). Un gentil préposé devrait être sur place pour vous aider à l’obtenir et vous expliquer son fonctionnement. Les titres non-utilisés et le dépôt vous seront remis à votre départ du pays.

LE TRANSPORT

Transports

Vous aimez conduire pour vous déplacer du point A au point B? Le Japon n’est peut-être pas le pays idéal pour vous. La location de voiture vous coûtera le double d’ici, l’essence se vend autour de 1,75$ (CAN) le litre, et les péages sont prohibitifs. À titre d’exemple, il vous en coûtera plus de 30$ (CAN) pour franchir les 83,2 km qui relient Kyoto à Kobe. Vous pouvez cependant faire des économies en vous procurant une passe spéciale pour 14 jours à environ 235$ (CAN) ou 21 jours à 400$ (CAN). Mais attention, la passe n’est pas valide partout.

Le train est de loin le moyen le plus efficace pour se déplacer sur le sol nippon. D’abord, l’exactitude des arrivées et départs est légendaire et le réseau couvre énormément de territoire.

Pour le faire de façon économique, il est essentiel de se procurer une Japan Rail Pass avant le départ. Cette passe n’est accessible qu’aux étrangers et ne peut pas être achetée au Japon. Selon que vous prenez le forfait de 7, 14 ou 21 jours, elle vous soulagera de 341$ (CAN), 544$ (CAN) ou 695$ (CAN). La passe pour enfants (6 – 11 ans) est 50% moins chère.

Vous pouvez aussi obtenir une passe de première classe en dépensant un peu plus, mais les trains étant généralement très confortables, vous dépenseriez votre argent en pure perte. Attention, planifiez bien votre voyage. La passe est valide pour une période fixe. Par exemple, si vous commencez à utilisez votre JRP de sept jours à partir du 1er du mois, elle ne sera plus valide après le sept.

Si vous voyagez en haute-saison, il serait bon de réserver votre siège à l’avance. Sinon, il y a toujours au moins quatre compartiments destinés aux gens qui n’ont pas de sièges réservés. Il est bon de noter que les enfants âgés de cinq ans ou moins voyagent gratuitement mais ne peuvent utiliser un siège réservé. Un adulte doit donc prendre l’enfant sur lui, le cas échéant, ou prendre la chance de voyager dans un compartiment de sièges non-réservés.

Train

Avant de partir pour la gare, assurez-vous de faire une capture d’écran de votre itinéraire, identifiant quel(s) train(s) vous emprunterez. Dans les gares des grands centres, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Cette capture d’écran vous permettra de vous faire orienter vers le bon quai par le personnel des gares qui est très avenant mais parle rarement une autre langue que le japonais.

VOYAGEZ LÉGER

Voyager en train, signifie aussi traîner ses valises d’un quai à l’autre ou encore jusqu’à votre hôtel. Limitez-vous à une seule valise, et prenez-là aussi petite que possible. Assurez-vous que votre conjoint(e) comprend que vous aurez probablement la même allure pour une bonne partie du voyage et qu’il ou elle ne s’en formalisera pas. À noter que plusieurs hôtels offrent des salles de buanderie, avec laveuses et sécheuses accessibles aux clients.

LES HÔTELS

Non, vous ne coucherez pas à chaque soir dans une capsule. Vous pourrez même l’éviter complètement.

Hôtel

En gardant la logique que vous voyagerez en train, cherchez un hôtel qui sera situé près d’une gare ou d’une station de métro. Vous devriez être en mesure de trouver un endroit à distance de marche raisonnable de votre sortie du train à des prix variant entre 100$ et 150$ (CAN) par nuit selon la ville que vous visiterez. Les chambres sont souvent petites (entre 14 et 16 m2) mais vous ne vous êtes pas tapés 10 000 km en avion pour vous enfermer!

Autre aspect intéressant des hôtels japonais: Ils sont de plus en plus nombreux à offrir le service de téléphone mobile Handy. Le téléphone vous est prêté à votre chambre, sans frais supplémentaire et vous permet donc, notamment, de pouvoir utiliser Google Maps pour circuler en ville, ce qui est bien utile dans un pays où les adresses telles que nous les entendons n’existent pas.

En passant, si vous devez utiliser votre mobile personnel pour vous orienter, attention de ne pas démarrer le GPS. Vous allez vite vous apercevoir que les données s’envolent rapidement. Vaut mieux télécharger l’itinéraire en utilisant le wi-fi de l’hôtel ou utiliser l’application maps.me qui fonctionne hors-ligne (en autant que vous ayez téléchargé les cartes au préalable). Et sachez aussi, qu’en dehors de votre hôtel, les endroits qui offrent du wi-fi sont curieusement assez rares, dans ce pays normalement à la fine pointe de la technologie.

LES RESTOS

Il faut vraiment se forcer pour mal manger au Japon. Du ramen au boeuf de Kobe, des sushis au shabu-shabu en passant par les yakitoris, tout est frais et délicieux.

Pour un repas plus rapide le midi, vous trouverez des petits restos dans les sous-sols de grands magasins ou dans les gares. Mais les restaurants sont partout que vous soyez dans un village ou que vous visitiez les quartiers les plus animés de Tokyo vous trouverez de quoi vous sustenter assez facilement quelque soit le prix que vous payez.

Restos

Trois choses assez importantes à savoir:

1) Comme n’importe où ailleurs au Japon, ne comptez pas sur le français ou l’anglais pour vous faire comprendre dans les restaurants. Une chance, la plupart des établissements offrent des menus avec photos, et plus rarement des menus traduits en anglais. Dans quelques restos de quartier, vous n’aurez aucune de ces options. Il faudra pointer du doigt, mimer en baragouinant ce que vous savez de japonais. Pas facile, mais plaisir et rires garantis!

2) Certains petits restaurants de quartier n’acceptent pas les touristes. il y a habituellement un avertissement à la porte.

3) La cigarette a la vie dure au Japon. Il est encore possible de fumer dans quelques établissements, heureusement de plus en plus rares.

L’ARGENT

Vous ne ferez pas d’économie en voyageant au Japon. Le voyage sera assurément assez dispendieux. Un truc sur lequel vous pouvez sauver des sous est le petit-déjeuner, généralement assez cher dans les hôtels, soit de 15 à 20$ (CAN) par personne. Dans la vaste majorité des hôtels visités, les chambres étaient munies de cafetières ou de bouilloires et d’un petit frigo. Vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour vous préparer quelque chose de très décent (croissants, céréales, yogourts, bananes) à bien moins cher au 7-Eleven du coin ou autre supérette qui sont généralement ouvertes 24 heures sur 24.

PETIT LEXIQUE

Comme pour n’importe quel voyage, il est essentiel de savoir quelques mots de la langue locale. Cela est plus vrai que jamais au pays du soleil-levant!

Ce mini-lexique devrait faciliter votre voyage.

Lexique Japon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s