Le retour du mal-aimé!

Descripteur des courses de vélo à RDS et reporter spécialisé en sport amateur, Sébastien Boucher prend la relève de François Parisien pour commenter le dernier tiers du Tour de France sur Polyblogue.

Le Tour de France vu par un Boucher… Étape 20

Par Guy Bertrand

Montréal – Journée de premières sur le Tour de France. Tout d’abord, les villes de départ et d’arrivée du contre-la-montre, Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette, recevaient la Grande Boucle pour la première fois de leur histoire, et Chris Froome n’avait pas le maillot jaune pour cette avant-dernière étape, ce qu’on n’avait pas vu depuis 2014, alors qu’il avait été contraint à l’abandon lors de la cinquième étape.

Le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky) a le temps de référence (41’42) quand les coureurs du Top 10 commencent à prendre le départ.

Dixième au général après sa belle performance de la veille, le Russe Ilnur Zakarin (Katusha) est le plus rapide au deuxième point intermédiaire.

Derrière lui, Froome connait un départ canon. Il passe le premier chrono six secondes devant le Russe. À l’inverse, Primoz Roglic (Lotto-Jumbo) paie peut-être pour ses efforts dans la dernière épreuve de montagne. Il a 30 secondes de retard sur le Britannique au premier point de référence.

Geraint Thomas a un bon coussin au sommet du général mais pas question de jouer la carte de la prudence. Après avoir frôlé la chute, le maillot jaune retranche pas moins de 14 secondes au premier temps de son coéquipier.

Froome confirme cependant sa forme avec le nouveau temps de référence au km 22. Roglic passe à son tour, maintenant à 49 secondes de Froome.

Pendant ce temps, Tom Dumoulin (Sunweb) se tient dans les mêmes temps que le champion en titre du Tour, avec deux secondes de retard au deuxième chrono. Thomas garde aussi le rythme sur la deuxième partie du parcours et a 13 secondes d’avance sur Froome après 22 kilomètres.

Ce dernier termine en puissance et déloge Kwiatkowski à l’arrivée avec une priorité de 52 secondes. Roglic perd sa troisième place au général en franchissant à son tour la ligne d’arrivée à 1’15 de Froome.

Le roi du contre-la-montre est cependant Tom Dumoulin qui va chercher la première place avec une toute petite seconde de priorité.

Assuré de son maillot jaune, Thomas ralenti dans le troisième secteur et prend quand même la troisième place de l’étape.

Guy Bertrand : Après toutes les difficultés qu’il a connues depuis le début de ce Tour, à quel point la performance de Froome te surprend-elle aujourd’hui?

Sébastien Boucher : Pas du tout. C’est justement sa force, en troisième semaine, il est toujours là. C’est aussi sa force de pouvoir rebondir après une journée difficile. On l’a vu à la Vuelta, l’année dernière, si on oublie ce fameux contrôle anormal. En plus, il sait gérer l’énorme pression que subissent les coureurs lors de la troisième semaine du Tour de France. Il a quand même quatre victoires sur le Tour, ça n’arrive pas par hasard. Alors non, pas surpris, et même un peu déçu pour lui qu’il rate la victoire d’étape de si peu.

G.B : C’est Froome qui a gagné sa place sur le podium ou Roglic qui l’a perdue?

S.B : Un peu des deux. Je pense que Roglic avait les jambes un peu tendues aujourd’hui parce que c’est quand même immense ce qu’il pouvait réaliser en étant sur le podium à Paris. Mais Froome ne l’a pas volée. La preuve est qu’il a fini dans les mêmes temps que Dumoulin. Je vois mal comment Roglic aurait pu battre Froome et Dumoulin aujourd’hui. Alors, oui Froome a été dominant et Roglic n’a pas eu sa meilleure journée.

G.B : Tom Dumoulin a connu une superbe performance, surtout dans le troisième secteur, pour aller chercher la victoire et consolider sa deuxième place au général. C’est le mieux qu’il pourrait espérer pour ce Tour?

S.B : Je pense que oui. Oui, il a gagné le Giro l’année dernière et il a terminé deuxième derrière Froome cette année, mais il faut souligner que c’est la première fois qu’il jouait le général sur le Tour de France. Il venait de terminer le Giro comme Froome, donc on se posait des questions quant à sa capacité de gérer l’effort en troisième semaine. Il y avait aussi la pression à gérer avec la Sky qui est tellement dominante. On a vu à quel point il était heureux sur le podium. C’est quand même grand ce qu’il vient de réaliser avec ces deuxièmes places successives au Giro et au Tour de France. Ça va lui donner confiance pour l’avenir et je pense qu’on va pouvoir le voir sur la première marche à Paris d’ici quelques années.

G.B : Geraint Thomas va être sacré champion du Tour demain sur les Champs-Élysées. On a vu les Sky être conspués tout au long du Tour. Même si Thomas jure qu’il a gagné de la bonne façon, les gens vont douter. C’est raisonnable?

S.B : Je pense que l’équipe Sky va être contente que ce soit Thomas plutôt que Froome parce que la victoire va être plus légitime auprès du public et des observateurs. Il n’y aura pas ces commentaires négatifs et on ne ramènera pas l’histoire du salbutamol. Le patron de l’équipe, Dave Brailsford, doit un peu rire dans sa barbe en se disant « vous voyez qu’on peut gagner avec Froome ou Thomas ». Je ne pense pas qu’il y ait des doutes sur cette victoire. Thomas s’était préparé pour ce tour, il le voulait. Par le passé, c’était tout pour Froome au Tour de France alors que cette année il avait une marge de manœuvre. Oui, l’équipe a été conspuée et ils seront sans doute heureux de quitter le pays mais je pense que Thomas mérite amplement cette victoire.

BoucherSebastien_3799.jpgSébastien Boucher a entrepris sa carrière professionnelle de journaliste en 2007, à RDS, où il est toujours. Il est descripteur des courses cyclistes du réseau depuis 2013 et a couvert tous les Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal depuis leur création. Originaire de St-Ignace-de-Loyola, le reporter spécialisé en sport amateur, a assuré la couverture de grands événements comme les Jeux olympiques de Londres, les Championnats mondiaux de gymnastiques et plusieurs épreuves des Coupes du monde de ski alpin et de ski acrobatique.
Vous pouvez le suivre sur Twitter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s