Ça brasse encore à l’arrivée!

Pour la durée du Tour de France, l’ancien coureur québécois François Parisien qui est aussi analyste à RDS, a accepté de nous livrer ses impressions à chaud, à l’issue de chaque étape.

Le Tour de France vu par un Parisien… – Étape 2

Par Guy Bertrand

Montréal – Malchance pour le maillot jaune, Fernando Gaviria (Quick Step), qui a chuté tout près de l’arrivée, longue échappée du vétéran Sylvain Chavanel (Direct Énergie), victoire d’étape pour Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) qui ravit donc la première place du classement général au jeune Colombien… Beaucoup d’aspects à aborder avec François à l’issue de cette deuxième étape.

Guy Bertrand : Comme tu nous l’avais dit hier, on a encore eu droit à beaucoup d’action dans les derniers kilomètres de l’étape. La chute de Gaviria, à 1,8 km de l’arrivée, c’est carrément une malchance?

François Parisien : Premièrement, la chute n’a pas été causée par Gaviria. L’équipe avait fait le travail, surtout dans les 30 derniers kilomètres pour bien le placer. C’est Daryl Impe (Mitchelton-Scott) qui a emmêlé sa roue avant avec le coureur devant lui et qui a  du même coup causé le carambolage. C’est dommage, mais c’est une chute qui a été causée par un coureur qui allait faire le sprint.

G.B : Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) mérite sa 9e victoire d’étape au Tour de France. La rédemption pour lui après avoir été injustement banni du Tour, l’année dernière

F.P : En plus d’avoir la victoire, il met la main sur le maillot jaune. C’est un peu dommage que ce soit le contre-la-montre par équipe, demain, parce que j’aurais bien aimé le voir avec maillot, cuissard et vélo tout en jaune, mais ça m’étonnerait que l’équipe ait prévu le coup avec le vélo de contre-la-montre ou qu’ils aient le temps de faire le changement. Ça aurait été de belles photos, mais bon, aller chercher le maillot jaune et le porter pendant toute une journée, c’est très cool.

G.B : Un mot sur Sylvain Chavanel (Direct Énergie). À son 18e Tour de France, ce qui est un record, il s’est donné des airs de petit jeune aujourd’hui.

F.P : Je ne sais pas si tu as vu la photo de Chavanel, en début d’année? Il s’était bleaché les cheveux comme à la fin des années 90. Il approche 40 ans, il nous fait peut-être un petit retour d’âge (rires). Écoute, c’est son dernier Tour de France, il va sans doute prendre sa retraite, ça ne pouvait pas mieux tomber qu’il se retrouve seul. Et en plus, c’est la fête de Jean-René Bernaudeau (son patron chez Direct Énergie), c’est une équipe de Vendée qui donc parait bien en Vendée… C’est difficile de faire mieux, vraiment. Bien entendu il a été choisi le plus combatif avec 170 kilomètres d’échappée. Le seul qui aurait pu recevoir aussi cette distinction-là aujourd’hui, c’est Lawson Craddock (EFD) qui a couru l’étape avec une omoplate fracturée.

G.B : Arnaud Demare (Groupama-FDJ) victime de deux crevaisons, réussit quand même à revenir et à se battre pour la victoire. Bel exploit pour lui, et une belle réalisation pour l’équipe.

F.P : Ça prouve que l’équipe est capable de garder son sang-froid, de rester organisée, de ne pas paniquer et de continuer à suivre le plan, mais malheureusement, Demare a peut-être été un peu trop impatient. On a bien vu qu’il a un peu manqué de jus dans les derniers 100 mètres, quoique force est de constater que Peter Sagan quand il décolle, il a une pointe de vitesse supérieure. En étant plus patient, il aurait quand même pu rester devant Sonny Colbrelli (2e de l’étape pour TBM).

G.B : Abandon de Luis Leon Sanchez (Astana) après une chute à 40 km de l’arrivée. Les équipes ont été réduites à huit coureurs cette année, quel effet ça peut avoir d’en perdre un autre si tôt dans le tour?

F.P : C’est très dommageable. Premièrement, Astana se doit de faire un très bon contre-la-montre par équipe demain pour garder Jakob Fuglsang dans le coup au classement général. Ils se retrouvent avec un moteur de moins pour cette étape, mais en même temps, même si Sanchez était parvenu à terminer l’étape, je doute qu’il aurait pu s’exprimer convenablement. On a bien vu que son coude gauche était vraiment mal en point alors ça aurait été difficile pour lui de garder la position désirée sur le vélo pour ce type d’étape. Je suis aussi convaincu que (le Québécois) Hugo Houle doit être assez frustré de voir cette situation arriver alors qu’il a été le dernier coupé de la formation avant le Tour.

G.B : Demain, le contre-la-montre par équipe (09 h, RDS2). Jusqu’à quel point cette étape-là est importante et quelles sont tes équipes favorites pour l’emporter?

F.P : C’est dramatiquement important. C’est une des cinq étapes cruciales pour le classement général. Ce n’est pas là qu’on va gagner le tour mais on peut certainement y perdre beaucoup de temps. Certains coureurs vont essayer de reprendre le temps perdu, et d’autres, comme Romain Bardet (AG2R) ou Nairo Quintana (Movistar) qui a déjà une minute 15 de retard au classement général, vont essayer de limiter les dégâts. Enfin, d’autres ont la chance de faire un grand coup demain. Je pense notamment à Tom Dumoulin (Sunweb) qui n’a pas perdu de temps au général. On connait ses talents en montagne et au contre-la-montre, donc attendez-vous à voir Sunweb extrêmement motivée demain. Mais je pense que celui qui a les meilleures chances de mettre la main sur le maillot jaune est Geraint Thomas (Sky). Il a été très intelligent en allant chercher une petite seconde en bonification au point bonus, à 14  kilomètres de l’arrivée, aujourd’hui. Ça lui permet d’être devant tous ses coéquipiers chez Sky. Ce n’est pas quelque chose qui a été discuté dans la tactique d’équipe, j’en suis persuadé, mais Thomas a saisi l’opportunité, alors tant mieux pour lui.

François Parisien est analyste du Tour de France à RDS. Coureur retraité depuis bientôt cinq ans, François a connu une belle carrière qui l’a notamment vu remporter le Championnat canadien sur route en 2005 et une étape du Tour de Catalogne, en 2013. Il est le premier cycliste québécois à avoir remporté une épreuve du UCI World Tour.
Vous pouvez le suivre via Facebook et Instagram.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s