Le Tour de France vu par un Parisien…

François, de son prénom. Étape #1

Par Guy Bertrand

Montréal – Pour la durée du Tour de France, l’ancien coureur québécois François Parisien qui est aussi analyste à RDS, a accepté de nous livrer ses impressions à chaud, à l’issue de chaque étape.

Voici donc notre entretien à la suite de cette première étape qui a été marquée par plusieurs chutes impliquant de grosses pointures à cinq kilomètres de l’arrivée… Comme François l’appréhendait dans le texte original sur le Tour.

Guy Bertrand: L’étape s’est véritablement animée à cinq kilomètres de l’arrivée avec ces chutes. Comment as-tu vu ça?

François Parisien: Les sprinters avaient la chance de mettre la main sur le maillot jaune, ce qui est quand même assez rare, alors il fallait qu’ils soient tous positionnés à trois kilomètres de l’arrivée. Le fait que tout le monde voulait être devant a créé ces chutes, une dans virage et l’autre dans un retrécissement de la chaussée. Mon coup de coeur, Richie Porte (BMC), était là-dedans. Chris Froome (Sky) est tombé de lui-même en manquant un virage. Nairo Quintana (Movistar) a eu une double crevaison. Adam Yates (Mitchelton-Scott) s’est fait bloquer derrière une chute. Après tout ça, mon favori devient Tom Dumoulin (Sunweb). Il est bon en contre-la-montre individuel, il est bon en haute montagne et il a aussi une très bonne formation pour le contre-la-montre par équipe. Il part avec 51 secondes d’avance sur Froome et la Sky. Ça va vraiment le favoriser selon moi.

G.B: Parle-moi du jeune Colombien Fernando Gaviria (Quick Step) qui porte le maillot jaune à l’issue de sa première étape au Tour de France.

F.P: Hier, tu me demandais qui allait être la surprise du Tour, à mon avis ce sera lui. Gaviria est le premier à triompher lors son baptême sur le Tour depuis David Millar (en 2000). C’est encore le favori demain et pour plusieurs autres étapes. C’est un sprinter très talentueux, il conduit super bien le vélo alors il et en mesure de bien se placer et de bien manoeuvrer dans le peloton, dans les sprints finaux. Mais il a surtout une super grosse armada pour venir l’épauler. Ça, ça le favorise beaucoup par rapport à d’autres sprinters comme Marcel Kittel (Katusha) qui, selon moi, va se retrouver malheureusement souvent seul.

G.B: Belle opération aussi pour Romain Bardet (AG2R) qui a aussi 51 secondes d’avance sur Froome, Porte et 1’15 sur Quintana.

F.P: Ça allait être dur pour les Français en raison du contre-la-montre par équipe, alors s’il perd une minute 30 lors de cette épreuve, bien au moins il aura gagné 50 secondes aujourd’hui. Alors tant mieux pour lui et pour le public parce que ça va vraiment créer du mouvement, ça va obliger les coureurs comme Quintana, Porte, Froome et Yates à attaquer et ça va être bon pour le spectacle.

G.B: Un aperçu pour l’étape #2…

F.P: Un peu un copié-collé d’aujourd’hui: En Vendée, souvent dans des petits villages, beaucoup de changements de direction, donc ça va bouger beaucoup alors je m’attends encore à Gaviria. Maintenant, je ne sais pas si tu as vu aujourd’hui, mais Gaviria n’avait pas besoin de se battre pour avoir la roue, c’est surtout derrière lui que ça se battait. Même Peter Sagan (Bora), Dylan Groenewegen (Lotto) et Alexander Kristoff (UAE) se sont battus pour avoir la roue de Gaviria. D’après moi, tout le monde a compris que c’est lui et les Quick Step qui avaient l’avantage, pour le moment. Donc copié-collé d’aujourd’hui pour demain, avec encore une fois beaucoup de routes piégeuses à la toute fin. C’est compliqué, encore une fois, le final demain.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s